Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
01 Feb

Des Alakalufs de Patagonie aux Loberos de Chiloe

Publié par PatetNat en voyage  - Catégories :  #Amérique du sud 2013

Nous ne pouvons pas quitter cette région de  la Patagonie sans un mínimum de “pré-histoire”: Au sud ( sans distingo d’Argentine ou de Chili) , vivaient les Alakalufs ( qui s’appelaient entre eux Kaweskars /les Hommes), ces “primitivos”(comme les appelaient les espagnols)…petits et vilains qui habitaient ce territoire du temps de Magellan.

P1090897 

Mes copains Alakalufs croyaient aux génies: Kawtcho (le géant souterrain) et Mwono (le génie des montagnes) qu’ils redoutaient, sauf  au grand jour car …. les génies se cachent le jour, ne supportant pas la lumière.

Quand les espagnols les christianisent : ils appellent le Christ en croix  « Lalat-Lalat », c’est à dire “mort-mort” car un Alakaluf  qui dort est simplement “mort”, donc quand il a cessé de vivre, il est… “mort-mort”!!

Ils vivaient dans la Terre de Feu, ainsi nommée par les conquistadors car les Alakalufs faisaient des feux dans leurs pirogues…pour se réchauffer les fesses, alors même qu’ils gardaient leur anatomie à l’air, avec ce froid…glacière!!

P1090894 

Et il ne faut pas oublier la célèbre tribu concurrente des Yamanas, qui eux redoutaient leur dieu “holla pas touche” pardon “Wollapatuch” (le grand assassin) dont chaque pas sur les glaciers déclanchait des éclairs [il est vrai que c’est ahurissant d’entendre résonner dans la montagne le bruit de la chute des glaciers dans les lacs sans les voir] et croyaient aussi en 2 soleils: LEM qui brulait tout sur terre et TARWALEM qui montait au ciel pour faire revivre…tout ce que LEM avait détruit. normal, dirait monsieur Normal!!

P1090896 

Et, à propos de destruction: Les Alafaluks, ou Yamanas, “morts-morts” ne disposaient d’aucun cimetière et allaient donc se décomposer dans la nature. Or Nat a expliqué que le village d’El Chalten avait un cimetière sans cadavre!! Moi, je ne ferai aucune…concession, mais à l’heure de ma “Pat-agonie” réclame de vivre dans ce joli petit chalet découvert à El Chalten…”que se llama” (divin bonheur) “Thiamalu” (sic!)

P1090889 (2) 

Les Loberos de Chiloé

En fin  de notre  superbe croisière à travers les fjords du “Golfe des Peines” nous voici dans…cette autre mer, si attendue des conquistadors, qui après les tempêtes de l’Atlantique et les houles du détroit de Magellan ( qui fut “coulé” par le canal de Panama en 1913), découvrant ce nouvel océan… si calme,  l’appelèrent “Pacifico”! mais déchantèrent vite pour y affronter des mers plus terribles encore, et  regrettant alors de ne pas l’avoir  appelée “Furieuse”.

Et s’ils navigaient, seuls découvreurs de cette mer, ils furent désenchantés en 1758 par l’arrivée du terrible Sir Francis Drake – le pirate de sa Majesté- qui enrichit la perfide Albion au détriment des Espagnols.

Nous voici donc sur l’ile de Chiloé, pays des Loberos, chasseurs de phoques et exterminateurs de leurs congéneres. Pour eux les phoques seraient des animaux terriens qui, chassés par des concurrents et voyant qu’il y avait plus de nourriture en mer que dans les rivières, sont devenus ce qu’ils sont.

P1090924 

Pour terminer sur une note d’humour marin:  l’anecdote récoltée à bord de cette croisière sur “l’Evangelistas”: Tous les pays ont réformé les termes de Right et Left à bord, pour babord et tribord, à la suite  d’un  naufrage d’un bateau US! Dans la cabine de pilotage, un bosco demande à son collègue: “How are you?”. “All right” lui répond il , et l’imbécile de pilotin voisin de mettre la barre: “A droite toute”...et se planter à la côte!.

P1100055 

 Ceci me rappelle la bonne histoire de notre ami  Michel, toujours américaine, où le (trop) jeune radio de la Navy entendant: “Mayday, mayday I sink!”(je coule) répond :”You think at what?”

A bientôt

Pat

Commenter cet article

Gérard Le Morhedec 01/02/2013 10:33

il faut aussi des photos de banquises qui craquent

Archives

À propos

3 mois de voyage chaque hiver, sac au dos ...